Rentrée 2016-2017 : Année de concerts

L'Envers du Décor

A l’été 2015 j’ai écrit la plupart des textes qui vont figurer sur mon EP.

La rentrée était synonyme de milliards de questions sur le lancement de mon projet et particulièrement sur ce blog : la ligne directrice, le ton utilisé, les thèmes des articles etc

Il y en a des choses à dire quand on se lance dans une aventure comme celle-ci et surtout quand on veut raconter les étapes et l’évolution d’un projet artistique.

D’ailleurs aujourd’hui c’est le 20e article que je post sur ce blog, tout ça me parait assez dingue, mais c’est vrai qu’avec tous les retours positifs que j’ai pu avoir, la motivation que j’ai transmise à certaines personnes pour se lancer à leur tour, ça me motive encore plus.

C’était d’ailleurs le but initial de ce blog : partager mon expérience, échanger, proposer des idées.

Aujourd’hui je fais ma rentrée avec mes fournitures de concerts que vous avez pu voir dans l’article précédent: La fine équipe pour le live.

Une fine équipe que j’ai commencé à trifouiller, bidouiller, tester…en me mettant en condition Live dans mon home studio transformé pour l’occasion en studio de répétition.

Une nouvelle aventure donc qui consiste à rendre vivante sur scène ma musique enregistrée en studio.

Alors, le programme de la rentrée (sous réserve d’imprévus bien sûr, restons cohérents) :

  • Fin du mixage et mastering  du 3e morceau
  • Enregistrement des voix des prochains titres
  • Préparation du live

Des cris d’enfants dans les rues, c’est la rentrée il paraît

Alors bonne rentrée à tous

Du Home Studio à la Scène

L'Aventure Artistique

Un grand merci à tous ceux qui me suivent de près ici !!

L’intervalle entre les articles s’espace quelque peu, je dois l’avouer, une nouvelle étape démarre, et c’est justement le thème de cet article.

Mais je continue à partager mon carnet de bord, avec comme moteur les encouragements et les soutiens que je peux lire ici, sur Facebook ou ailleurs.

Pour ceux qui découvrent ce blog, et mon projet:

Ça fait maintenant 5 mois que je raconte cette aventure dans laquelle je me suis lancé il y a un peu plus d’un an et demi : la démarche personnelle, les rencontres, l’écriture, la composition, les séances de studio etc

J’ai fait le choix de diffuser gratuitement en streaming les premiers titres d’un EP que je suis en train de préparer entre mon home studio pour la partie création, et le studio, pour l’enregistrement des voix, le mixage, le mastering.

Si je vous ai perdu avec ces 2 derniers mots barbares, je vous invite à aller faire un tour sur les articles Do it (Presque) Yourself : Le Mixage et Teasing et Mastering que j’avais écrit au moment d’arriver à ces étapes pour la sortie de mon 1er titre (j’espère vous retrouver après).

Alors que mon 3e morceau arrive justement en phase de mixage, il est temps de finaliser les prochains qui feront partie de l’EP et de mon set live (On est bien d’accord, 3 morceaux c’est un peu court) et donc de penser très sérieusement à la scène !!

C’est un travail complètement différent qui va démarrer !!

Trouver le moyen de reproduire en live tout ce que j’ai enregistré, piste par piste, instrument par instrument dans mon home studio.

Le but ce n’est pas de devenir le Rémy Bricka de la scène pop électro (mais si, ce nom vous dit quelque chose) Rémy_Brickamais plutôt d’allier les machines et les instruments acoustiques, que ça soit vivant, malgré l’utilisation de samples, de boucles.

Garder une liberté dans le déroulement du morceau, le faire durer plus longtemps si j’en ai envie, improviser etc

Il y a différentes options, mais en ce moment je me penche sur ce qu’on appelle un séquenceur: un logiciel qui permet de lancer des séquences justement, des parties de chansons, avec des machines remplies de boutons et de touches un peu comme sur la photo tout là-haut.

Mais un exemple vaut mieux qu’un long discours pas clair !!

C’est avec cet artiste que j’aime beaucoup, Marvin Jouno, que j’ai pu voir à la flèche d’or il y a quelques semaines que je vais illustrer en musique l’utilisation de ce fameux séquenceur.

Les parties rythmiques et les sons électro sont lancés par la claviériste à l’aide d’un petit macbook pro discret:

J’ai ma petite idée sur le matériel que je vais utiliser, mais si il y a des connaisseurs, des utilisateurs, enfin des geeks quoi qui ont de précieux conseils à me donner sur l’utilisation d’Ableton, de contrôleurs, de loopers etc, je ne suis pas contre du tout.

On dirait bien qu’il y a du boulot

Teasing et Mastering

L'Envers du Décor
Je constate que ça fait depuis le démarrage de ce site que je suscite votre attention sur une musique qui va arriver bien plus vite que je ne le pense (dixit moi-même).

Et bien voilà, nous y sommes !! Aaahhhhh

(Enfin presque) Oooohhhh

Oui, presque, car après l’enregistrement et le Mixage que je vous présentais dans l’article Do it (presque) Yourself : Le Mixage, il y a le Mastering.

Et là vous vous dites : WTF ? En Français : Tu te ris de nous ?

          – Jamais je n’oserai

Et là, vous vous dites qu’en fait ça prend du temps avant qu’une chanson soit « écoutable » et « diffusable » ?!

          – Oui, surtout quand on veut que ça soit pas trop mal (Et une litote, une)

Et finalement une autre question vous taraude : Mais c’est quoi encore le Mastering ?

          – La réponse est un peu plus longue :

Il y a plusieurs étapes dans le Mastering, avec plein d’autres termes techniques, je vais pas rentrer dans les détails, pour la simple raison que ça me dépasse complètement, mais pour résumer ça sert, entre autres, à étalonner le titre pour qu’il corresponde aux standards de ce que vous pouvez entendre sur vos albums, à la radio etc et qu’il passe correctement sur tous les supports d’écoutes, de la chaîne hi-fi en passant par l’iPod, votre autoradio etc

C’est donc la dernière étape avant de pouvoir partager avec vous, d’abord le Teaser que je suis en train de vous teaser.

Et surtout: (note pour moi-même : mettre en gras, taille 46, surligner, faire clignoter…)

La sortie de mon 1er titre est prévue pour la 1ere semaine de Mars (d’où le teaser)

Il me semble que je vous avais déjà fait part de mon excitation, ma joie, mon impatience tout ça tout ça nan ?! Bon bah là je ne tiens plus….

Do It (Presque) Yourself : Le mixage

L'Envers du Décor

Ca fait donc 2 mois que j’ai démarré ce Blog, que je vous fais découvrir, étape par étape l’évolution de ce projet.

je me suis d’abord demandé quelle était cette idée chelou de le lancer sans musique, je vous ai raconté ma démarche personnelle, je vous ai présenté l’évolution du projet, et puis je vous ai parlé d’un livre qui m’a énormément aidé à démarrer, ensuite j’ai débriefé la 1ere session d’enregistrement des voix, et enfin j’ai dévoilé mon amour pour la musique brésilienne.

C’est avec beaucoup d’émotion (Comprenez grosse flippe et grosse pression, mais aussi joie énorme et excitation de ouf) que je commence le mixage du 1er titre que je vais mettre en écoute.

Après presque 2 ans de dialogues avec moi-même:

               – Et si je jouais ça comme ça

               – Ah ouais cool

               – Ah nan merde ça va pas en fait

               – …

               – Bon et si je mettais ce son-là plutôt

               – Ah bah voilà…

Et ça, « juste » pour la musique, pour l’écriture des textes ça a été la même…

Bref, après de multiples tergiversations, modifications, et autres questions et doutes en tout genre, CA Y EST !! Les 3 premiers morceaux que j’ai enregistrés sont prêts à être mixés. et passer dans les oreilles magiques de David Aknin, mon super ingé son.

Julian David stud

Pour faire une p’tite présentation rapide de ce qu’est le mixage, c’est le fait d’équilibrer les niveaux de toutes les sources sonores que contient un morceau (batterie, basse, pianos, guitares, synthés etc et les voix bien sûr) de rendre l’ensemble cohérent, que chaque instrument trouve sa place.

C’est une étape qui demande des connaissances techniques dans le son, avec l’utilisation entre autre, de plugins, en gros des programmes qui permettent de modifier le son, en jouant sur les niveaux sonores, la réverbération, la compression etc, d’où l’ingé son.

Mais la part artistique est hyper importante aussi.

Oui, parce que même à l’étape du mixage, il y a encore des choix artistiques à faire (Ça ne s’arrête jamais).

Le choix de faire ressortir un instrument plutôt qu’un autre, qu’il soit plus présent à un endroit précis de la chanson, de vouloir créer une atmosphère particulière, et donc peut-être d’ajouter une reverb, ou un effet particulier sur tel ou tel instrument, ou sur la voix par exemple.

Concernant les voix justement, c’est le moment aussi de sélectionner les meilleures prises, en fonction de l’interprétation, de l’énergie… de la justesse, avant de les mixer avec la musique.

Voilà donc où j’en suis, et tout ça n’est que le début.

Alors vite la suite