La fine équipe pour le Live

L'Aventure Artistique

Et bien voilà, je vous présente mon batteur, mon bassiste, mon claviériste, mon percussionniste…on va enfin pouvoir travailler le live en condition dans mon home studio, transformé en studio de répétition. Pour l’Avant/Après c’est dans mon article sur le Seine-Saint-D’nis Stud

Après de looongues recherches, ça y est, je pense avoir trouvé mon équipe type pour le live, j’ai mis du temps mais c’était nécessaire pour faire les bons choix par rapport à la contrainte que je m’étais fixé: me passer d’un ordi.

J’ai dû me séparer de mon piano (meuble) Clavinova, pas pratique à transporter en concert ! J’ai opté pour la légèreté et l’efficacité d’un Studiologic Numa Compact.

Pour le synthé, rien n’a bougé, c’est le MicroKorg Xl+ avec lequel j’ai tout enregistré, petit et puissant.

Dans les nouveautés, il y a la MPC 1000 !! Pour les connaisseurs du milieu Hip Hop ou Electro, une machine pas mal utilisée par certains Dj’s, BeatMakers (à l’ancienne) pour lancer des samples, des échantillons de sons, créer des batteries, contrôler d’autres machines…

Tient bah pour la finale de la coupe d’Europe j’ai fait une p’tite dédicace à l’équipe de France, bon, ça leur a pas trop trop porté chance…mais bon en tout cas je me suis bien amusé à le faire, j’ai d’abord créé une boucle de batterie, puis, en connectant (en Midi) la MPC à mon synthé, j’ai joué les notes de mon synthé mais sur les pads de la MPC, c’est à voir sur ma page Facebook.

Un Looper, une machine pour créer des boucles d’enregistrements avec des instruments, je pourrai brancher ma guitare, clavier ou synthé, et enregistrer en live plusieurs pistes et les superposer.

Et enfin mes percus, tamborim et pandeiro, le cavaquinho, mes guitares, bref, il y aura du monde sur scène et c’est maintenant que commence un gros travail pour mettre en place tout ça et faire vivre ces instruments acoustiques et électroniques ensemble.

Bref, un bel été enfermé dans mon home studio avec heureusement des sessions acoustiques en bord de Seine, et ça aussi c’est à voir ici.

Des boîtes, du rythme, des boîtes à rythmes

L'Aventure Artistique
Oh la la je me rends compte que je suis beaucoup moins présent ces temps-ci sur le blog !!

Comme je vous disais dans l’article précèdent, le temps est venu de la recherche de configuration idéale pour le live. Et en effet, y’a du boulot, tellement de possibilités, d’options différentes.

Alors je passe pas mal de temps à tester des machines dans les magasins de musique, à comparer le matériel sur les sites, les forums, à visualiser des vidéos, tutoriels, pour voir ce qui correspondrait le mieux à ma vision du live.

Bon, franchement y’a pire comme activité, et puis c’est plutôt cool d’imaginer tout ça, de se mettre en situation,  de penser à la « mise en scène », au déroulement etc mais du coup, c’est vrai que je passe moins de temps à bloguer.

Bref, depuis le dernier article, j’ai d’autres idées.

En fait, plutôt que d’avoir un ordinateur portable sur scène pour lancer des séquences, je suis tenté d’utiliser des boites à rythmes pour créer des sons en live,  et puis pourquoi pas aussi, enregistrer des boucles rythmiques (mais pas que) pour compléter des batteries, avec des percussions, comme ce Pandeiro et ce Tamborim par exemple

Pandeiro Tamborim

Mes 2 dernières recrues qui m’accompagneront sur scène, ramenées tout droit du Brésil par ma génialissime prof de percussion (et de cavaquinho) Lili Nascimento.

Tiens d’ailleurs, petite parenthèse, si jamais vous êtes intéressé par des cours n’hésitez pas à la contacter sur sa page facebook, elle se fera un plaisir de vous enseigner les mystères des rythmes brésiliens.

Et donc l’objectif avec ces cours de percus et de cavaquinho, c’est d’intégrer tout ça dans mes chansons.

L’idée c’est ça, c’est de faire sonner des instruments dédiés à la base à un style précis, ici la Samba, dans un style de Chanson Pop Electro.

Le point carnet de bord:

J’ai mon 3e titre qui va bientôt entrer en phase de Mastering, hâte de partager cette autre facette…

Et puis j’ai 3 autres morceaux en préparation qui n’attendent plus que mes voix, ça veut dire, comme avec les 3 premiers titres: coaching vocale, session studio et les étapes que je vous fait découvrir depuis le début de cette aventure.

à très vite, moi je retourne à mes tutos

Du Cap-Vert au Brésil, je l’ai rapporté dans ma ville…

L'Intimité Musicale

Julian Cavaquinho#3Oui, c’est bien de cet instrument à quatre cordes dont je parle, celui qui a traversé les océans pour se retrouver à…Saint Denis – Gare : Le Cavaquinho.

Cette petite guitare Brésilienne utilisée généralement dans différents types de Samba a trouvé sa place dans quelques morceaux de l’EP que je suis en train de préparer.

Sans vraiment l’expliquer, j’ai toujours été attiré par la musique brésilienne, c’est donc tout naturelle qu’elle soit présente, de près ou de loin dans ma musique.

De loin par l’évidente mélancolie que dégage ses sonorités, et de près lorsque j’incorpore la couleur atypique du Cavaquinho.

Justement, revenons à lui.Julian Cavaquinho#4

Je suis tombé dessus il y a environ 3 ans, je me demande encore pourquoi j’ai mis autant de temps avant de m’y mettre, bon ok, y’a 2 cordes en moins, c’est pas accordé pareil, et c’est 3 fois plus petit qu’une guitare mais bon quand même.

J’ai donc découvert grâce à cet instrument la richesse des rythmiques spécifiques à chaque types de Samba, et toutes les déclinaisons possibles. Oui parce qu’il y a plusieurs types de Samba : la samba pagode, samba enredo, samba choro, partido alto et j’en passe tellement.

Autant vous dire que si vous n’avez pas baigné dans des batucadas ou dans des écoles de samba dès votre plus jeune âge, y’a du boulot. Mais c’est passionnant.

Je vous parlais donc de Batucada, terme que vous avez sans doute déjà entendu, qui désigne un ensemble d’instruments (principalement de percussions) que vous voyez dans les défilés, les carnavals.

Et bien Le Batuque, qui vient du 15e siècle, est d’origine africaine, c’était à la fois une musique, un chant et une danse que l’on pratiquait en cercle, avec des instruments percussifs, à l’occasion de cérémonies, religieuses ou non.

Tout ça pour vous dire que j’aime l’idée qu’une musique traverse les siècles, les peuples, qu’elle se transforme, qu’elle évolue, qu’elle se mélange.

Un peu à la manière d’un Seu Jorge, artiste Brésilien que j’aime beaucoup, et qui n’hésite pas à métisser sa musique.

Pour ceux qui ne connaissent pas: